Définition du mot glèbe



Sommaire

Définition du mot glèbe

Définition du mot glèbe |

Définition : (fr-rég|?l?b) glèbe (f)

  • Terre du domaine auquel un serf était attaché, à l’époque féodale, en sorte qu’on le vendait avec le fonds. - Les serfs attachés à la glèbe. - Serf de la glèbe. - Par là les héritières des branches aînées mettaient les cadets mâles hors d’état de recueillir une glèbe. — Louis de Rouvroy, 297, 74. - L’esclavage de la glèbe s’établissait quelquefois après une conquête. — (Charles-Louis de Secondat Montesquieu, Esp. XIII, 13.) - Le Bourguignon Burgunde, qui faisait paître des troupeaux, avait besoin de beaucoup de terre et de peu de serfs ; et le grand travail de la culture de la terre exigeait que le Romain eût moins de glèbe et un plus grand nombre de serfs. — (Charles-Louis de Secondat Montesquieu, ib. XXX, 9.) - Mon fermier … Dénigrait la glèbe et la taille. — (Pierre Jean de Béranger, Prétint.)

  • (litt) Champ, terre que l’on cultive, que l’on travaille. - Penché sur la glèbe. - Arroser la glèbe de ses sueurs. - La nature, qui parle, et que ta fierté brave, Aura-t-elle à la glèbe attaché les humains, Comme les vils troupeaux mugissants sous nos mains ? — Voltaire, Scythes, IV, 2. - Que de gens adorent l’argile qu’ils ont pétrie ! combien d’autres sont amoureux de la glèbe qu’ils ont remuée ! — (Georges Louis Leclerc, Disc. anim. Œuv. t. v, p. 357, dans POUGENS.) - L’homme qui cultivait la terre s’attachait à la glèbe par les soins qu’il lui donnait et s’en éloignait avec désespoir. — Abbé Raynal, Historique phil. v, 9. - L’homme rustique sent son âme s’ouvrir aux influences de la religion, et sa glèbe aux rosées du ciel. — (François René Chateaubriand, Génie, IV, I, 7.) - Le vilain acquiert le sol, et n’en demande pas davantage, content de posséder la glèbe à laquelle il fut attaché, il la fait valoir à sa mode, c’est-à-dire par le travail ; or, plus la glèbe est divisée, plus elle s’améliore et prospère. — (Paul Louis Courier, Lett. V.)

  • (vx) Motte de terre. - Écraser les glèbes.

  • (vx) Terre où l’on trouve du minerai.

    Étymologie - antonyme - synonyme - homonyme - expression du mot glèbe

    Expression : droits de glèbe : droits annexés à la possession de la terre

    Votre commentaire sur la définition du mot
    glèbe


    Les définitions
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

    Rechercher une définition Trouver des poésies
    Les synonymes
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


    glèbe
    Etendez votre recherche :
    Citation glèbe | Citation sur glèbe | Poèmes glèbe | Proverbes glèbe | Petites phrases sur glèbe | Rime avec glèbe |


  • Les définitions sont issues du Wiktionnaire , et s’inscrivent dans la licence de documentation libre GNU et Creative Commons by-sa 3.0 : Elles sont disponibles sous licence Creative Commons attribution partage à l’identique ; d’autres termes peuvent s’appliquer. Voyez les termes d’utilisation pour plus de détails.