Sommaire

Définition du mot écouter

Définition du mot écouter |

Définition : écouter (t) (1ergroupe)

  • Faire attention, prêter l’oreille pour entendre. - Ne parlez pas si haut, on nous écoute. - Il était à la porte pour écouter ce qu’on disait. Absolument, - Je suis venu ici pour écouter. - Dans la compagnie d’un tel homme il vaut mieux écouter que parler. En termes de Théâtre, - Cet acteur sait écouter, il écoute bien. - Écoute, écoutez, à l’impératif, s’emploient souvent pour appeler quelqu’un, ou pour éveiller fortement son attention. - Écoutez, j’ai quelque chose à vous dire. - Un écoute s’il pleut s’est dit d’un Moulin qui n’allait que par des écluses. - (fig) - C’est un écoute s’il pleut se dit d’un Homme faible qui se laisse arrêter par les moindres obstacles, ou qui attend toujours pour agir une aide incertaine.

  • (fig) (fam) … - N’écouter que d’une oreille, Ne prêter qu’une faible attention aux choses qu’on nous dit. - J’ai beau lui faire des remontrances, il ne m’écoute que d’une oreille.

  • (fig) (fam) … - Écouter aux portes, être d’une curiosité indiscrète, chercher à surprendre les secrets des autres.

  • Prêter l’oreille, prêter attention avec plus ou moins de bienveillance. - Parlez, je vous écoute. - On les renvoya sans les écouter. On dit dans un sens analogue - Écouter la défense, les raisons de quelqu’un. On dit aussi - Écouter la prière, les vœux de quelqu’un, Les exaucer. - Le Ciel écouta nos vœux.

  • (ucf|donner) quelque croyance, quelque consentement à ce qu’une personne propose ou Prendre plaisir à l’entendre. - On ne voulait pas écouter la proposition de paix qu’il faisait. - S’il me propose cela, je l’écouterai volontiers. - Il parla d’accommodement, mais il ne fut pas écouté. - Écoutez la voix, les inspirations de Dieu. - Écouter les conseils, les avis de quelqu’un.

  • (ucf|obtempérer), obéir à quelqu’un. - Cet enfant ne veut écouter personne. - Ces soldats indisciplinés n’écoutèrent pas leur chef. (fig) - Écouter la raison. - Écouter la voix de la nature. - N’écouter que sa passion, sa colère, son désespoir. - N’écouter que soi-même, Ne consulter que ses propres inspirations, bonnes ou mauvaises. s’écouter (t)

  • S’emploie dans les phrases familières qui suivent : - Il s’écoute parler, ou, absolument, - Il s’écoute, se dit d’un Homme qui parle lentement, avec apprêt et croit bien dire. - Il s’écoute trop, Il s’inquiète trop de sa santé. - On dit dans le même sens, - Il écoute trop son mal.

    Étymologie - antonyme - synonyme - homonyme - expression du mot écouter


    Votre commentaire sur la définition du mot
    écouter


    Les définitions
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

    Rechercher une définition Trouver des poésies
    Les synonymes
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


    écouter
    Etendez votre recherche :
    Citation écouter | Citation sur écouter | Poèmes écouter | Proverbes écouter | Petites phrases sur écouter | Rime avec écouter |


    Les définitions sont issues du Wiktionnaire , et s’inscrivent dans la licence de documentation libre GNU et Creative Commons by-sa 3.0 : Elles sont disponibles sous licence Creative Commons attribution partage à l’identique ; d’autres termes peuvent s’appliquer. Voyez les termes d’utilisation pour plus de détails.