Sommaire

Définition du mot ébranler

Définition du mot ébranler |

Définition : ébranler (t) (1ergroupe)

  • Amener par des secousses une chose à ne plus être dans une ferme assiette. - Les vents ont ébranlé la maison. - Ce coup lui a ébranlé le cerveau. - Un empire que les discordes ont ébranlé. - Ébranler le pouvoir de quelqu’un. - Ébranler le crédit public.

  • (ucf|émouvoir) quelqu’un, faire qu’il soit moins ferme dans la situation d’esprit où il était, dans ses opinions, dans ses résolutions. - Ces raisons l’ont fort ébranlé. - Les menaces ne sauraient m’ébranler. - Les malheurs, les disgrâces n’ont point ébranlé son courage, sa constance. - Une fermeté qui ne s’ébranle jamais. On dit de même - Ébranler la résolution de quelqu’un, ébranler son espoir. s’ébranler (t)

  • (part) (mili) Se mettre en mouvement, commencer un mouvement. - Les deux petits paysans mis en liberté, tout le cortège sébranla de nouveau dans la direction de Tryphême. (Pierre Louÿs; « Les aventures du roi Pausole » -1901)

    Étymologie - antonyme - synonyme - homonyme - expression du mot ébranler


    Votre commentaire sur la définition du mot
    ébranler


    Les définitions
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

    Rechercher une définition Trouver des poésies
    Les synonymes
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


    ébranler
    Etendez votre recherche :
    Citation ébranler | Citation sur ébranler | Poèmes ébranler | Proverbes ébranler | Petites phrases sur ébranler | Rime avec ébranler |


    Les définitions sont issues du Wiktionnaire , et s’inscrivent dans la licence de documentation libre GNU et Creative Commons by-sa 3.0 : Elles sont disponibles sous licence Creative Commons attribution partage à l’identique ; d’autres termes peuvent s’appliquer. Voyez les termes d’utilisation pour plus de détails.