Sommaire

Définition du mot chenu

Définition du mot chenu |

Définition : (fr-accord-rég|??.ny)

  • Qui a les cheveux blanchis par la vieillesse. - ... et ma tête chenue mapprend qu’il faut quitter les hommes et le jour. — (Mainard, voir citations)

  • (méton) sapplique à la barbe, au sourcils, aux parties du corps et même aux objets en les personnifiant. - Ses traits étaient encore jeunes, pourtant, sa barbe chenue témoignait sur lui du passage des ans. - Un homme savançait voûté, chenu, blanchi (G. KAHN, Le Conte de lor et du silence, 1898, p. 20)

  • (fig) Qui a la cime blanchie (par la neige ou lécume par exemple) - Quoique les Alpes chenues Les couvrent de toutes parts. — François de Malherbe, II, 2. - Qui compterait plutôt les arènes menues que baigne l’Océan de ses vagues chenues. — (Godeau, Poés. Égl. v.)

  • (ext) Marqué par les ans même sans notion de blancheur. - Ce vieillard chenu qui s’avance, le temps dont je subis les lois. — Voltaire, Ép. XLV. - Arbre chenu, arbre dont la cime est dépouillée.

  • Solidifié, bonnifié par lage - Goutez-moi ce vin, particulièrement chenu, il vous séduira. (-nom-) (fr-rég|??.ny|) - (popu),(fam) et (rare) Dans le sens de solidifé, bonnifié : par emploi de ladjectif substantivé - Cest du chenu. - Cet homme est un vrai chenu. - voir aussi chenue (f) (même sens) (-cit-) Pour moi, je cède au temps, et ma tête chenue Mapprend qu’il faut quitter les hommes et le jour. — (Mainard, dans RICHELET.) Hommes, enfants, les personnes chenues Lamentent pêle-mêle aux places et aux rues. — (Garn., M. Ant. IV.) La vieillesse … Sous mes faux cheveux blonds déjà toute chenue. — Nicolas Boileau-Despréaux, Épît. X. Superbes monts Vous qui sur vos cimes chenues Voyez, dans le vague des airs, Les tonnerres et les éclairs. — (Godeau, Poésies, ps. 148, dans RICHELET.) Il ne va point fouiller aux terres inconnues, à la merci des vents et des ondes chenues. — Racan, Pastorales. Les mêmes choses avaient besoin d’être récrites dans le français nouveau qui devenait bien vite vieux et chenu. — (Villemain, Préf. du Dict. de l’Acad. 1835.)

    Étymologie - antonyme - synonyme - homonyme - expression du mot chenu

    Homonyme : chenus, chenue, chenues , Chenu,, ,

    Votre commentaire sur la définition du mot
    chenu


    Les définitions
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

    Rechercher une définition Trouver des poésies
    Les synonymes
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


    chenu
    Etendez votre recherche :
    Citation chenu | Citation sur chenu | Poèmes chenu | Proverbes chenu | Petites phrases sur chenu | Rime avec chenu |


    Les définitions sont issues du Wiktionnaire , et s’inscrivent dans la licence de documentation libre GNU et Creative Commons by-sa 3.0 : Elles sont disponibles sous licence Creative Commons attribution partage à l’identique ; d’autres termes peuvent s’appliquer. Voyez les termes d’utilisation pour plus de détails.