Définition Ripaille



Ripaille
Nature : s. f.
Prononciation : ri-pâ-ll', ll mouillées, et non ripâ-ye
Etymologie : Ripaille, château sur le bord du lac de Genève où Amédée duc de Savoie, qui fut depuis antipape sous le nom de Félix V, se retira et fut accusé de se livrer à la bonne chère, d'où faire ripaille : Ripaille, je te vois ; ô bizarre Amédée, Est-il vrai que dans ces beaux lieux, Des soins et des grandeurs écartant toute idée, Tu vécus en vrai sage, en vrai voluptueux, Et que, lassé bientôt de ton doux hermitage, Tu voulus être pape et cessas d'être sage ? VOLT. Ép. 76. Ripaille est l'augmentatif de ripa, rive (ainsi dit " pour ce qu'il est à la rive du lac, " BONIVARD, Chr. de Genève, II, 1).

Voir les citations du mot Ripaille
Définition et signification du mot Ripaille

Ripaille

Définition du mot Ripaille : - Grande chère, débauche de table. Nos ripailles pendant le carnaval.


Votre commentaire sur la définition du mot

Ripaille



Les définitions

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher une définition Trouver des poésies

Les synonymes

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Citations, Dictons, Proverbes et Poèmes sur ripaille
Citations ripaille | Poèmes ripaille | Proverbes ripaille | Dicton ripaille