Définition Borné, ée



Borné, ée
Nature : part. passé et adj.
Prononciation : bor-né, née
Etymologie : Bourguig. boone ; Berry, bune, bone ; bas-lat. bódina, bódena, avec l'accent sur bo, comme l'indique l'ancien français bodne ; angl. bound. On trouve dans le celtique bun, fond, bas ; kymri, bon, base ; mais les anciennes formes bodina, bodne, ne permettent pas de recevoir cette étymologie ; et il faut recourir, comme Diez, au radical bod, qui subsiste dans le provençal boz-ola, borne, contracté en bola, boula ; bas-latin. bodula ; ce radical bod est, d'après Diez, le même que celui de boudin, bouder. La forme régulière est bodne, prononcé et écrit bone ou bonne ; bonde est le même avec le déplacement du d ; borne est due à l'intercalation accidentelle d'une r, comme dans hurler pour huller, intercalation qui n'était pas rare dans l'ancienne langue et dont il reste quelques traces dans la moderne. La borne serait la chose renflée.

Voir les citations du mot Borné, ée
Définition et signification du mot Borné, ée

Borné, ée

Définition du mot Borné, ée : - Qui a reçu des bornes. La France bornée au midi par les Pyrénées.

Définition du mot Borné, ée : - Restreint, resserré, au propre et au figuré. Borné par le temps. Borné par mon sujet. Borné dans sa durée. Vue bornée par un bois. L'instruction très bornée des paysans.

Définition du mot Borné, ée : - Peu considérable. La nature nous a donné des besoins bornés. Une fortune bornée.

Définition du mot Borné, ée : - Petit, restreint, en parlant de l'intelligence, de la capacité. Intelligence bornée. Homme d'un esprit borné.


Votre commentaire sur la définition du mot

Borné, ée



Les définitions

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher une définition Trouver des poésies

Les synonymes

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Citations, Dictons, Proverbes et Poèmes sur borné, ée
Citations borné, ée | Poèmes borné, ée | Proverbes borné, ée | Dicton borné, ée