Définition Accoutrer



Accoutrer
Nature : v. a.
Prononciation : a-kou-tré
Etymologie : Berry, accoustrer (l's se prononce) ; bourguig. écoutrai ; provenç. acotrar. Mot d'origine obscure. Sylvius le tire de adconsternere ; Caseneuve, de cultellatus qui, dans le moyen âge, a signifié plissé, vestis cultellata, habillement plissé, et, de là, habillement en général ; mais rien n'indique que ce mot ait passé dans la langue vulgaire. D'autres le tirent de cotte, jupe, ancien allemand chozza. Génin le tire de coustre, cuistre, custos : Accoutrer, dit-il, c'est arranger, mettre en ordre, comme faisoit le coustre des ornements de l'église. On peut penser, à cause du sens et de l'orthographe, à coudre, cousu, cousture ; et Diez a donné cette étymologie. Il y a pourtant une objection : c'est le provençal acotrar, qui, dans cette hypothèse, devrait être acostrar. Il faut remarquer que les exemples cités par Raynouard appartiennent seulement à la Chronique des Albigeois, écrit qui est du XIIIe siècle ; on pourrait supposer qu'il est venu du français dans le provençal : mais cela n'est qu'une conjecture, et l'étymologie de accoutrer reste incertaine.

Voir les citations du mot Accoutrer
Définition et signification du mot Accoutrer

Accoutrer

Définition du mot Accoutrer : - Mettre des habits sur le corps de quelqu'un. On l'a plaisamment accoutré.

Définition du mot Accoutrer : - Fig. Maltraiter en paroles ou en actes. Pendant son absence, on a parlé de lui, et on l'a accoutré de toutes pièces.

Définition du mot Accoutrer : - S'accoutrer, v. réfl. Cette femme n'a pas de goût, elle s'accoutre ridiculement.


Votre commentaire sur la définition du mot

Accoutrer



Les définitions

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher une définition Trouver des poésies

Les synonymes

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Citations, Dictons, Proverbes et Poèmes sur accoutrer
Citations accoutrer | Poèmes accoutrer | Proverbes accoutrer | Dicton accoutrer