Définition Niellé, ée



Niellé, ée
Nature : part. passé de niell
Prononciation : niè-lé, lée
Etymologie : Normand, nuile, nieule, nielle ; génev. niolle, petite pluie froide. On a rattaché nielle, maladie des blés, à nielle, plante ; mais il paraît y avoir seulement confusion par assimilation entre nielle, plante, et niele ou niolle, brouée, brouillard qui cause la maladie des plantes ; en ce sens nielle vient du latin nebula, nuage, brouillard (voy. et ). Le normand a conservé la forme la plus voisine du latin. D'ailleurs le texte des Chroniques de St-Denis prouve que la nielle était une rosée. Oudin connaissait le sens précis de ce mot, puisque, dans son Dictionnaire, il traduit niellé par annebbiato.

Voir les citations du mot Niellé, ée
Définition et signification du mot Niellé, ée

Niellé, ée

Définition du mot Niellé, ée : - Gâté par la nielle.


Votre commentaire sur la définition du mot

Niellé, ée



Les définitions

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher une définition Trouver des poésies

Les synonymes

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Citations, Dictons, Proverbes et Poèmes sur niellé, ée
Citations niellé, ée | Poèmes niellé, ée | Proverbes niellé, ée | Dicton niellé, ée