Définition Exilé, ée



Exilé, ée
Nature : part. passé.
Prononciation : è-gzi-lé, lée
Etymologie : Provenç. essil, ravage, destruction ; du latin exilium, dont l'étymologie est douteuse, à cause de la forme parallèle exsul, exsulare ; on a indiqué exsilire, qui n'explique point exsulare ; quant à exsulare, on a proposé ex solo, hors du sol, ou, en prenant en considération con-sul, in-sula, un thème sul qui serait voisin de solium, siége. Dans l'ancienne langue, exil avait le sens de ravage, destruction plus souvent que celui de bannissement. Palsgrave, p. 60, dit (au XVIe siècle) qu'on prononçait euzil.

Voir les citations du mot Exilé, ée
Définition et signification du mot Exilé, ée

Exilé, ée

Définition du mot Exilé, ée : - Expulsé hors de la patrie. Aristide exilé par l'ostracisme. Gémissant dans ma cour et plus exilé qu'elle RAC. Bérén. III, 1.

Définition du mot Exilé, ée : - Éloigné de la cour par ordre du souverain.

Définition du mot Exilé, ée : - Substantivement.


Votre commentaire sur la définition du mot

Exilé, ée



Les définitions

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher une définition Trouver des poésies

Les synonymes

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Citations, Dictons, Proverbes et Poèmes sur exilé, ée
Citations exilé, ée | Poèmes exilé, ée | Proverbes exilé, ée | Dicton exilé, ée