Définition Grisaillé, ée



Grisaillé, ée
Nature : part. passé de grisa
Prononciation : gri-zâ-llé, llée, ll mouillées
Etymologie : Provenç. gris ; espagn. et portug. gris, petit-gris ; ital. griso, grigio ; bas-lat. griseus du IXe siècle ; du germanique : ancien saxon, gris, qui a les cheveux blancs ; allem. mod. Greis, vieillard. Comme grec s'est dit gris, Génin, Récréat. t. I, p. 137-144, a prétendu que gris venait de là ; mais l'antiquité de griseus ne permet pas une pareille étymologie ; il a pensé aussi que gris dans le sens d'un peu ivre représentait le latin graecari, faire la débauche, faire le grec ; mais gris en ce sens paraît récent, du moins l'historique n'en offre pas de trace ; il faut donc y voir un mot de plaisanterie pour indiquer l'état entre le blanc et le noir et figurément entre la raison et l'ivresse.

Voir les citations du mot Grisaillé, ée
Définition et signification du mot Grisaillé, ée

Grisaillé, ée

Définition du mot Grisaillé, ée : - Fait en grisaille.


Votre commentaire sur la définition du mot

Grisaillé, ée



Les définitions

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher une définition Trouver des poésies

Les synonymes

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Citations, Dictons, Proverbes et Poèmes sur grisaillé, ée
Citations grisaillé, ée | Poèmes grisaillé, ée | Proverbes grisaillé, ée | Dicton grisaillé, ée